Sorgoï Prakov, My European Dream (Director's Cut)
placeholder

Sorgoï Prakov, My European Dream (Director's Cut)

J'irai péter les plombs chez vous

placeholder

De quoi ça parle ?

Un journaliste venant d'un pays de l'Est arrive à Paris pour commencer un tour des capitales européennes et ainsi pouvoir réaliser un documentaire sur le rêve européen. Entre fascination et difficulté d'adaptation, Sorgoi a bien des difficultés à mener à bien son projet et sombre, au gré de ses expériences, dans la folie.

Ce qu'on en pense sur Les Chroniques du cinéphile

-

Ce qu'on en pense sur Cinéma Choc

Par certaines accointances, le long-métrage est un curieux maelström entre le Mondo, un genre qui a connu sa quintessence entre le début des années 1960 et le milieu des années 1980, la comédie goguenarde et licencieuse (on pense notamment au film Borat, réalisé par Larry Charles en 2006) et le documentaire sur forme de road movie (en particulier J'Irai Dormir Chez Vous). Oui, Sorgoï Prakov est un peu tout cela à la fois, mais pas seulement. En l'occurrence, le film de Rafaël Cherkaski dépasse largement le cadre du Mondo, du "documenteur" et de la simple comédie aux allures outrecuidantes. Pour la bande originale du film, le cinéaste crée son propre groupe de rap, invente un pays imaginaire de l'Europe (la Sdorvie, située quelque part entre la Russie et la Biélorussie) et même un langage à part entière. Dépourvu de tout financement (mis à part quelques maigres subsides) et de tout distributeur, Rafaël Cherkaski griffonne un scénario de 90 pages et filme donc l'essentiel de son long-métrage dans les rues de Paris. Aidé et accompagné par des bénévoles, il se lance dans l'aventure en ayant tout de même une idée bien précise de ce que sera Sorgoï Prakov, My European Dream. En l'état, difficile de définir cette bombe atomique qui vient impacter tout le système de production et de distribution du cinéma français. Nul doute qu'il s'agit d'une oeuvre importante qui questionne non seulement sur un certain nombre de thématiques (nous y reviendrons...), mais aussi sur l'état de léthargie du système actuel, formaté et régenté pour flagorner un public peu exigeant en termes de risque et de qualité cinématographique. Inutile de mentionner la distribution du film puisqu'elle se polarise sur un seul et unique personnage, donc le même Sorgoï Prakov, interprété par l'excellent Simon-Pierre Boireau.

Lire la critique complète de Alice In Oliver sur Cinéma Choc

Ce qu'on en pense sur SensCritique

Ce qui est vraiment intéressant dans Sorgoi Prakov, c'est cette évolution de genre. La première partie est clairement dans le registre de la comédie. Le choc des culture, la malchance quasi-Pierrerichardesque de Sorgoi, etc... On rit beaucoup. Et de manière tout à fait naturelle, le film nous emmène vers un final plutôt à caser dans le domaine de l'horreur... Voir de l'expérimental. Croyez-moi, j'en ai vu des films trash et violents. Je pensais être blindé à ce niveau là. Mais je peux vous garantir que les trente dernières minutes du film ont été éprouvantes. Et le large sourire que j'avais au début du film a soudainement été remplacé par une bouche bée, à la fois provoqué par le choc des images que j'avais sous les yeux, mais aussi par l'admiration que j'avais pour ce réalisateur / acteur qui venait de me donner une grosse bifle cinématographique.

Lire la critique complète de Pom_Pom_Galli sur SensCritique

Voir le film
Partager
Ajouter aux favoris ( bientôt ! )

WTF ?

  • Film français
  • Genre : Horreur, culte
  • Réalisé par : Rafael Cherkaski
  • Avec : Simon-Pierre Boireau, Rafael Cherkaski, Charles Dhumerelle
  • Durée : 1h35
  • Film en VOST

#halloween

#ça va saigner

#ça fait peur

#punks not dead

#au-delà du réel

#heartbeat

#feelgood

#docs en stock

Pourquoi ?
  • Parce que vous aimez :
  • + Les accents de l'Est
  • + Le tourisme
  • + Vous faire agresser à Paris
Pourquoi pas ?
  • Parce que vous n'aimez pas :
  • + Henry portrait d'un serial killer
  • + Massacre à la tronçonneuse
  • + C'est arrivé près de chez vous

Avertissements

ViolenceSexDrug

Nos suggestions

(Fondées sur un algorithme très sophistiqué que même Netflix nous envie : le hasard)